convention collective restauration

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La convention collective de la restauration collective cite les différents cas de manquement qu’un salarié peut faire durant sa carrière.

La convention collective de la restauration énumère les motifs d’absence.

Il est à noté que durant sa fonction, il est possible qu’un employé manque des journées de travail. C’est pour cela que la commission mixte a pris la peine de les énumérés dans la convention collective restaurationafin de la catégorisés, mais également pour le salarié concerné prend sache quoi faire afin de prévenir son employeur dans un temps proche et aussi pour pouvoir justifier son cas. Une absence résultant d’une maladie ou d’un accident de la vie privée dont, sauf cas de force majeure, le patron doit être prévenu dans les 48 heures, et dont la justification lui est fournie par l’intéressé dans les 3 jours (le cachet de la poste faisant foi), ne constitue pas une rupture du contrat de travail. La convention collective restauration sollicite les employeurs à apprécier l’ancienneté de son personnel. Ainsi, il y a une liste exhaustive énuméré dans la convention collective restauration afin d’éviter l’arbitraire.

La convention collective de la restauration accorde un délai raisonnable de réembauchage.

La convention collective restaurationlaisse tout même une part d’appréciation aux employeurs avec l’aide du médecin du travail, pour qu’il n’y ait pas d’abus du coté du personnel. Pour ce faire, si, à l’expiration de la période d’absence, le médecin constate une incapacité à réintégrer l’emploi, l’employeur doit offrir à l’intéressé une fonction de même niveau, dans la limite des postes disponibles. En cas de longue maladie, le salarié doit notifier à la direction, dans les quinze jours antérieurs à la fin de son congé, son intention de reprendre sa fonction après une visite médicale. Si une incapacité médicalement constatée aurait empêché le malade de revenir à son poste dans les délais prévus, il profiterait pendant une durée de 6 mois le droit de préférence pour réintégration.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »